Flûte traversière renaissance

Soprano en sol ou la, érable

730,– €
Prix TTC
613,45 €
Prix HT

Soprano en sol ou la, prunier

800,– €
Prix TTC
672,27 €
Prix HT

Soprano en sol ou la, buis

940,– €
Prix TTC
789,92 €
Prix HT

Ténor en ré, érabl

840,– €
Prix TTC
705,88 €
Prix HT

Ténor en ré, prunier

965,– €
Prix TTC
810,92 €
Prix HT

Ténor en ré, buis

1275,– €
Prix TTC
1071,43 €
Prix HT

Basse en sol, en deux parties, érable

1275,– €
Prix TTC
1071,43 €
Prix HT

Basse en sol, en deux parties, prunier

1415,– €
Prix TTC
1189,08 €
Prix HT

 

De perce cylindrique, les flûtes Renaissance ont été utilisées entre le début du XVIe siècle jusqu’aux environs de 1680, aussi bien comme instrument soliste qu’en ensemble. La plus usitée d’entre elles était la flûte ténor en ré sur laquelle un instrumentiste qualifié pouvait aisément jouer sur une étendue de trois octaves. Les instruments conservés ne sont généralement pas signés et se trouvent notamment dans les musées d’Italie du Nord, tels “l’Academia Fi-larmonica” ou la “Biblioteca Capitolare” à Vérone. D’importantes sources décrivent cet instrument et son jeu comme Martin Agricola en 1529 et 1545, Jambe de Fer en 1556, Martin Mersenne en 1636) et d’autres encore.

Nous construisons nos flûtes Renaissance en nous référant aux modèles originaux conservés et d’après leurs principes historiques de construction dans les diapasons suivants : “la=440 Hz”, “la = 415 Hz” ou “la=408 Hz” (diapason d’origine).

 

Exemple sonore

Soprano Renaissance en sol – Van Eyck : Amarillis

Ténor Renaissance – Anonyme : Greensleeves

Basse Renaissance – Van Eyck : O slaep, o zoete Slaep

Demande/Commande